Dénichez le cours de Yoga qui vous convient à Paris en quelques clics

Yoga

Vous êtes enfin prêt à faire le grand saut et à commencer la pratique du yoga. Vous avez probablement déjà pratiqué et vous êtes prêt à explorer d’autres propositions. Ou peut-être êtes-vous simplement curieux de savoir ce qu’il faut rechercher dans un cours de yoga qualitatif.

Quoi qu’il en soit, il semble de nos jours qu’il y ait des cours de yoga pour tous les goûts et envies, alors comment êtes-vous censé savoir quel est le cours qui vous convient le mieux ?

Vinyasa ou Bikram pour les débutants ?

Le Vinyasa yoga est un type de yoga très apprécié dû aux transitions limpides entre les poses. Dans cette pratique, la respiration occupe une place importante, car les mouvements sont en marge avec cette dernière.

Il y a toutefois beaucoup de mouvements et de variétés dans le Vinyasa, ce qui le rend adapté pour ceux qui espèrent ne pas avoir à transpirer. Le Brikam yoga est quant à lui un autre type de yoga, réputé pour être chaud. Et par “chaud”, l’on entend “température”.

Dans une salle identique à un sauna (à peu près 40 °C et 40 % d’humidité), une série de plus d’une vingtaine de poses et deux mouvements de respiration sont faits durant chaque séance de yoga. La chaleur élevée permet un enfoncement profond dans les étirements en améliorant l’endurance et en expulsant les toxines du corps au travers d’une transpiration intense.

Le Brikam est toutefois déconseillé aux femmes enceintes, et les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques doivent au préalable consulter un médecin. Il convient toutefois de rappeler que l’expérience et la certification du formateur sont indispensables avant de suivre un cours quelconque.

Tout bon professeur fera preuve d’une transparence totale quant à sa formation et à son niveau d’expérience. Avant de visiter l’établissement de yoga, consulter leur site Internet et lisez la biographie du professeur, afin de connaître sa ou ses certifications, ainsi que leur origine.

Hatha ou Yin pour votre séance de relaxation ?

Le Hatha yoga est l’apprentissage physique du yoga utilisant un mélange de méditation (dyana), de postures corporelles (asanas) et de respiration (pranayama) dans l’optique de revigorer non seulement l’esprit, mais aussi le corps. C’est également de là que la majorité des styles contemporains de yoga tirent leur origine.

Il s’agit par ailleurs d’une pratique au rythme plus lent, qui se focalise sur les poses de base et la respiration, ce qui en fait une très bonne pratique pour ceux qui débutent dans le yoga. Vous pouvez aussi opter pour le Yin yoga, qui est une pratique hautement méditative.

Il fait usage des traditions taoïstes et se focalise sur des poses passives ciblant les tissus conjonctifs de l’anatomie tels que le bassin, le bas des vertèbres et les hanches. Cette pratique peut être lente, ce qui nécessite une certaine patience de la part du pratiquant, car les postures sont préservées durant une à vingt minutes. Le Yin yoga est un très bon début pour ceux qui souhaitent apaiser l’esprit via la méditation.

Il est aussi approprié pour les adeptes de fitness qui désirent relâcher les tensions dans les articulations surmenées. Assurez-vous toutefois de bénéficier d’un horaire cohérent, facile à comprendre, exempte de changements fréquents et de professeurs remplaçants durant le choix de votre cours de yoga.

Pratiquer du Iyengar ou Jock ?

Nommée d’après son fondateur, l’Iyengar est une pratique de yoga identique au Hatha. Il enseigne l’existence d’une bien meilleure façon de prendre chaque posture. Pour aider à l’atteinte d’un alignement adéquat, la pratique repose beaucoup plus sur l’usage d’accessoires comme les sangles, les chaises, les blocs, les planches et les harnais.

Les principes de l’Ashtanga y sont aussi associés, l’accent étant mis sur le lien entre des asanas précis. Ce style de yoga est une très bonne pratique pour les pratiquants les plus avancés qui désirent améliorer leur alignement. C’est également un moyen approprié pour les novices d’en savoir plus sur les postures basiques.

Pour ce qui est du Jock yoga, il s’agit d’un style de yoga de puissance, axé sur l’endurance et la force plutôt que sur la souplesse. L’apprentissage utilise des mouvements énergétiques et des poses de renforcement, adjoints à de la musique moderne, dans le dessein d’ouvrir les muscles raides.

Le fait de pratiquer ce type de yoga vous permettra donc d’éliminer les raideurs. Les athlètes, les sceptiques du yoga et ceux qui désirent accroître leur force apprécieront la haute énergie et le facteur “sueur” de cette pratique.

Qu’en est-il des cours de yoga restaurateur ou d’Ashtanga yoga par semaine ?

Oubliez la sueur et pensez détente. Le yoga restaurateur consiste, comme son nom l’indique si bien, à guérir l’anatomie et l’esprit à travers des poses simples pouvant durer jusqu’à 20 minutes, avec l’aide d’accessoires comme des sangles, des traversins et des oreillers.

Si vous décidez de le pratiquer à domicile, assurez-vous de connaître les trucs d’initié qui vous aideront à rester motiver. L’intégration du yoga restaurateur dans votre routine complète agréablement les pratiques actives.

La qualité méditative de ce style fait qu’il est utile pour ceux qui se rétablissent d’une blessure ou d’une maladie, y compris d’un traumatisme émotionnel tel qu’un divorce ou la mort d’un être cher. Pratique de style Vinyasa, l’Ashtanga yoga utilise quant à lui six séquences de postures pratiquées séquentiellement, à une cadence rapide, synchronisée avec la respiration.

Comme les liaisons entre les postures se font très vite, il est conseillé aux débutants de commencer par un cours plus lent, afin d’acquérir une bien meilleure compréhension des bases.

Les personnes de type A apprécieront le style méthodique de la pratique. N’oubliez pas de vous assurer que les accessoires sont facilement accessibles et disponibles pour vous soutenir, quel que soit votre niveau lorsque vous visitez un établissement de yoga ou assistez à une séance.

Qu’en est-il du yoga prénatal et du Jivamukti yoga ?

Comme l’indique si bien son nom, le yoga prénatal s’adresse aux femmes enceintes, ainsi qu’aux femmes qui viennent de donner naissance. Les poses sécurisées pour la grossesse les aideront à se préparer à l’accouchement, ainsi qu’aux diverses étapes de la grossesse, grâce notamment à une respiration ciblée et aux étirements.

Toute future mère, qu’elle soit ou non adapte du yoga, devrait faire du yoga prénatal, car c’est une excellente méthode de simplifier et d’accélérer l’accouchement. Celles qui sont novices au yoga peuvent attendre un peu avant d’en faire, notamment le deuxième trimestre, car la pratique de cette discipline avant cette période peut vous faire vous sentir malade, étourdie ou faible.

Fondée en 1984, Jivamukti veut dire “libération en vivant”. Le Jivamukti yoga est une pratique de style Vinyasa et est intellectuellement et physiquement intense, avec des séances de cours à thème qui comprennent parfois de la musique, des lectures d’écritures et des chants.

Il s’adresse à ceux qui sont à la recherche de bien plus qu’un simple entraînement physique, car il encourage ses étudiants à mettre en pratique la philosophie du yoga à leur vie de tous les jours.

Maintenant que vous êtes prêt à aller jusqu’au bout de votre séance de yoga, il y a quelques points à surveiller, comme la pratique des exercices de respiration. Si votre professeur vous les fait faire avant les poses physiques, alors vous êtes en face d’un bon professeur.

Ensuite, comment l’enseignant interagit-il avec les pratiquants ? Vous demande-t-il votre nom et s’informe-t-il de vos blessures, des domaines sur lesquels vous aimeriez vous concentrer, etc. ? Ce sont des choses que les professeurs devraient faire pour que leurs pratiquants se sentent bienvenus et soutenus.