Comment avoir son badge RFID à portée de main ?

badge RFID a portee de main

Publié le : 29 avril 20199 mins de lecture

La technologie ne cesse de nous apporter de nouvelles innovations pour l’amélioration de notre quotidien. C’est le cas du badge RFID qui se démocratise de plus en plus. Si son usage s’est limité dans les puissantes entreprises auparavant, désormais même les collectivités et les particuliers peuvent profiter de ses avantages. On a décidé de faire un focus sur cette technologie qui attire de plus en plus d’individus et de professionnels.

Les importants à savoir sur la technologie RFID

Le badge RFID assure les mêmes rôles que tous les autres badges, qui servent à identifier une personne, contrôler l’accès à un lieu ou à régler un paiement sans contact. Ce type de badges privilégie de la technologie RFID qui permet de suivre à distance le déplacement d’une personne ou d’un objet, de stocker et de récupérer des données à distance.

RFID signifie Radio Frequency Identification ou « identification par radio fréquence » en français. Sa technologie repose sur le couplage d’une puce électronique et d’une antenne émettrice-réceptrice. Pour le cas d’un badge, ces éléments se situent à l’intérieur de supports plans constituant la carte, ce qui fait qu’ils ne sont pas visibles de l’extérieur.

À part les badges RFID, il y a d’autres supports permettant l’implantation d’une puce et d’une antenne telle qu’une porte clé RFID, un bracelet, une étiquette…. cliquez ici pour plus d’infos. Les informations peuvent être réécrites dans une puce RFID, en d’autres termes, elles peuvent être modifiées. Pour passer d’un endroit à un autre, vous n’utilisez pas les mêmes informations. Pour ne pas acheter un nouvel badge, il suffit de réécrire les informations.

Le fonctionnement et les caractéristiques d’une puce RFID

Quel que soit le type de support, la caractéristique principale d’une puce est la fréquence de fonctionnement. On parle de fréquence parce que le système est basé sur des phénomènes radios et électromagnétiques. En effet, plus la fréquence est élevée, plus la distance de lecture est importante, plus le taux de transfert est élevé. Parallèlement à tout cela, le prix de fabrication va être onéreux.

Il existe 3 bandes de fréquence selon vos besoins : basse inférieure à 125kHz, haute aux alentours de 13,56MHz et très haute 868MHz ou plus. Des normes sont imposées pour chaque fréquence pour la standardisation des puces RFID par tous les fabricants.

Pour le cas d’un badge nominatif, une puce basse ou haute fréquence suffit largement comme moyen d’accès et d’identification. Si vous avez des besoins spécifiques tels que la traçabilité d’un véhicule, d’une personne ou d’un objet, optez pour une puce très haute fréquence. Quoi qu’il en soit, l’usage d’un badge RFID doit s’accompagner d’une grande prudence. Tel est le cas surtout si vous avez des informations délicates comme les données bancaires. N’oubliez pas d’associer une photo à votre identifiant afin d’éviter les fraudes. Sur la porte badge, vous pouvez par exemple imprimer une image hologramme.

Comment se procurer d’un badge RFID ?

Il est possible d’avoir son propre porte badge RFID. Actuellement, des établissements tels qu’un club de sport ou un organisateur événementiel profitent de la technologie rfid pour sécuriser l’accès à leurs locaux. Par la même occasion, les abonnés trouvent satisfaction étant donné que l’innovation facilite leur réception.

Pour avoir son badge RFID à portée de main, il suffit de contacter un fabricant. De nombreuses entreprises travaillent dans ce domaine dont les prestations concernent tous les statuts. Si vous avez un besoin personnel tel que le démarrage de votre voiture, vous pourrez présenter directement votre cas au prestataire. S’il s’agit d’avoir accès à un lieu réservé comme un club de sport, une institution de bien-être, une usine, une entreprise, il faut passer par les responsables des lieux. Cela est indispensable parce que votre puce doit être matriculée selon la politique de l’établissement et vos informations doivent également être enregistrées dans le mémoire du lecteur. En d’autres termes, il s’agit d’une inscription dans le service. Sinon, les procédures restent les mêmes que pour une puce RFID personnelle. Cela pour dire que vous pouvez avoir votre porte badge personnalisé. D’ailleurs, aucune autorisation ni déclaration n’est indispensable pour se procurer et utiliser un tel outil. Son utilisation ne présente aucun risque au niveau de la loi.

Choisir son type de lecteur RFID

Pour profiter des atouts de la technologie RFID, il n’est pas seulement question de se procurer d’un badge, mais aussi de bien choisir son lecteur RFID. Le critère de choix à prendre en compte est : un lecteur fixe ou portable.

Si la vérification d’accès est assurée par un responsable de la sécurité, un lecteur portable convient le mieux. Dans le cas où vous avez couplé le lecteur à un système d’ouverture automatique, il faut vous tourner vers un modèle fixe.

La différence entre les deux prototypes se situe aussi au niveau de la distance de lecture. Le modèle fixe offre une distance de dizaines de mètres pour une puce de haute fréquence. Pour un lecteur portable, sa distance de lecture est de l’ordre de quelques mètres pour la même fréquence.

Un autre détail à considérer est la taille de chaque lecteur. S’il est portable, il est plus volumineux de par sa forme ergonomique à faciliter la prise de main et la praticité. Le modèle fixe se démarque par sa taille réduite, mais nécessite plutôt de l’expertise pour son implantation.

Quel type de puce RFID vous convient ?

Cette question se pose parce que vous avez le choix entre une puce RFID : passive, semi-passive et active. Certes, l’élément électronique se trouve à l’intérieur du badge nominatif, mais il s’agit d’une caractéristique importante. L’appellation « badge » limite les fonctions de la puce en tant qu’accessoire d’identification et d’accès.

Pour permettre d’autres utilisations comme le paiement sans contact, une carte de fidélité, etc., il est important de définir son type de puce. Pour la fonction simple de badge, une puce passive est déjà adéquate. Il s’agit d’une catégorie destinée à la lecture des informations stockées dans la puce uniquement. Elle n’a pas besoin de sources d’énergie pour fonctionner, les supports sont donc moins volumineux. Pour la lecture des informations, l’appareil lecteur envoie un puissant signal électromagnétique. Néanmoins, ce type de puces doit être assez proche de l’identificateur pour être lu.

Quant à la puce active, celle-ci fonctionne avec une source d’énergie : pile ou batterie, mais de taille minime. Le plus grand avantage est qu’elle peut être lue à une plus grande distance. Cette particularité vous sera utile quand vous avez égaré votre badge, par exemple.

Le dernier type de puces ne convient pas aux supports : porte badge. En revanche, il trouve son utilité dans les industries, la logistique, la circulation, …. Les puces actives sont dotées d’une source d’énergie, mais n’alimentent pas le circuit que pour certains intervalles de temps.

Vous savez maintenant comment ces types de puces fonctionnent et comment ils peuvent vous servir, alors profitez des atouts de la technologie RFID. Procurez-vous de votre propre badge RFID selon vos besoins. Le prix dépend des caractéristiques définis par l’utilisateur. À titre d’indication, il faudra débourser aux environs de 50 jusqu’à 300 € pour l’acquisition. Même si les avantages à profiter sont déjà nombreux, la technologie RFID est encore en pleine évolution. Ses performances seront encore améliorées pour de meilleure sécurité, accessibilité et circulation pour tous les utilisateurs.

Plan du site